Le parc du château de Trazegnies

Publié le par Brunet roger

Le parc du château de Trazegnies

En pénétrant dans l'enceinte du château, le visiteur découvre sur sa droite, le châtelet d'entrée

Vue du châtelet d'entrée.

 Au centre de la cour, le visiteur découvre le magnifique platane âgé de plus de 300 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vue du parc en hiver.

 

Une vue de l'aile louis XIII ainsi que du platane.

 

Une autre vue du parc.

 

Vue d'une partie du parc et du corps de logis.

 

L'aile Louis XIII

 Vue de l'aile corps de logis(carte postale de l'A.S.B.L. "Les Amis du Château de Trazegnies) Cette vue fut réalisée avant les travaux d'aménagement du parc en 2005.

Vue de la façade du corps de logis. Cette façade est de style Louis XIII. On remarquera au dessus de la porte centrale, un fronton. Toute les fenêtres sont surmontées d'un fronton incurvé. A droite, se trouve l'ancienne entrée des communs. on ne se lasse pas de d'admirer cette façade en regardant les coquilles ou les trapèzes incurvés au-dessus de cette de l'étage, ce qui, écarte le risque de monotonie. Cette façade possède des chaînages d'angle et des cordons de pierre , cependant, des éléments gothiques subsistent, comme par exemple, les croisillions de pierres aux fenêtres.

  Détail de la façade du corps de logis. Les deux pilastres qui l'encadrent sont surmontées d'une console qui soutient deux ailerons, sous le fronton traversé par le cartouche. L'emmarchement en hémicycle paraît moins haut qu'à l'origine, si l'on s'en réfère aux gravures anciennes.

 

 Détail du fronton de la porte d'entrée du corps de logis.

Détail du corps de logis - Le fronton de la porte d'entrée renfermant le cartouche des armes de la famille de TRAZEGNIES.

 

 Pierre provenant de l'ancienne aile "Beyaert".

Vue d'une pierre provenant de l'ancienne aile "Beyaert".

 

 

 

Vue de l'ancienne entrée des communs, avec, les anciennes pierres provenant des ruines de l'aile "Beyaert". Les ruines de cette aile avait été créée vers 1850 par l'architecte bruxellois : Henri Beyaert. Cette aile démolie en 1950 pour cause de vétusté.

 

Une ancienne carte postale représentant l'aile "Beyeart" à l'époque ou les dégâts miniers n'avaient pas encore fait leurs effets.

 

 

 

Fin de la rubrique

 

 

 

 

 

 

Publié dans Parc du chateau

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article