La visite du château - Aile Est et le châtelet d'entrée

Publié le par Brunet roger

La visite du château de Trazegnies.

 Bref historique du château de Trazegnies.

Le château est bâti sur un promontoire qu'on devine encore un peu à travers le tissu urbain.

A la fin du XIè siècle, Othon 1er vient bâtir un "premier" château pour sécuriser son héritage. Le château connut des haut et des bas. C'est ainsi, qu'il fut incendié la première fois, sous 1251. Rebâti par la suite, il connut un second incendie, allumé par les troupes du roi de France, Henri II, en 1554. Relevé de ses cendres au XVIIe siècle, il fut de nouveau remanié dans la seconde partie du XVIIIe siècle. On renversa les enceintes du château dans les douves.

 

La visite du château commence par l'aile Est et le châtelet d'entrée. Cette aile fut restaurée en 2002 - 2004. C'est à partir de 2005 que les visiteurs purent pour la première fois découvrir l'intérieur de cette aile, mais surtout, le châtelet d'entrée. En effet, auparavent, il n'y avait que la partie du rez-de-chaussée  (qui était vétuste) qui n'était accesible au public. L'étage était inaccessible ainsi que le châtelet d'entrée. Aujourd'hui, des expositions temporaires sont organisées par l'A.S.B.L. "Les amis du Château de Trazegnies" et remportent un réel succès.

 

 

 

 

 Dans la grande salle du rez-de-chaussée, se tient une exposition temporaire. En 2006, c'était une exposition consacrée aux armes asiatiques. On voit ici sur cette vue, une monture chinoise.

 

 

 

 

 

 

 Le visiteur se rend à l'étage via un impressionnant escalier métalique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vue de l'escalier qui conduit le visiteur à l'étage de l'aile Est.

 

Une autre vue de l'escalier métallique.

 

    

.

 

 

Une vue de la grande salle d'exposition à l'étage.

 

 

 

 

Une autre vue de la salle d'exposition. C'est aussi dans cette salle que se tient une exposition permanente des oeuvres de Jean RANSY, Albert MASCAUX et Roméo DEMOULIN.

 

 

 

 

 

 

 

  Une autre vue de cette salle d'exposition. Au fond de cette salle, on accède à la coursive pour se diriger vers le châtelet d'entrée.

 

 Autoportrait de Jean RANSY, exposé sur le palier de la cage d'escalier.

******************

La coursive.

Sur cette coursive, des panneaux didactiques informent le visiteur sur les travaux de restauration  de l'aile Est ainsi que sur l'aménagement du parc en 2005. Une exposition de vieux outils se tient également sur cet emplacement.

 L'accès au châtelet d'entrée se fait par un petit escalier aménagé dans la tour à l'horloge. Il est cependant possible d'y accéder par cet escalier qui prend son départ au bas de la tour à l'horloge.

 

 Vue de l'accès au châtelet d'entrée.

 

 Dans le châtelet d'entrée, se tient une exposition permanantedes oeuvres de Charles DELPORTE. Ce dernier a fait don d'une partie de ses oeuvres aux "Amis du Château de Trazegnies", et ce, le 18 juin 2004 lors de l'inauguration du châtelet.

 

 On voit ici Charles DELPORTE, en compagnies de M. Robert DELCROIX, président des "Amis du Château de Trazegnies" lors de la séance d'inauguration du châtelet.

 

 

 

 

 

 

Une vue de l'exposition de Charles DELPORTE.

 

 Une oeuvre de Charles DELPORTE.

 

 Exposition de Charles DELPORTE dans le châtelet. On voit très bien sur cette photographie, l'accès au châtelet via la coursive.

 

En 2006, les "Amis du Château de Trazegnies, décidèrent de placer à l'intérieur du châtelet d'entrée, les miniatures racontant la légende de Gillion de Trazegnies. Ces miniatures était exposées à l'étage du corps de logis. Cependant, vu la durée des travaux à exécuter dans cette aile, les visiteurs ne pouvaient voir ces magnifiques miniaures. C'est ainsi qu'aujourd'hui, elles sont visibles dans le châtelet.

Fin de la visite de l'aile Est du château.

Publié dans Chatelet d'entrée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article