La porte charretière du château de Trazegnies

Publié le par Brunet roger

La porte charretière du château de Trazegnies

 

 Vue de l'ancienne porte charretière du château. Cette porte se situe au bout de l'avenue de la Marlière. Cette avenue borde le parc du château - côté sud.

Cette porte charretière fut complètement restaurée en 2013.

 

 Vue de la porte charretière depuis la rue du Château.

 

Cette ancienne carte postale, datant du début du XXe siècle, nous la montre dans son état primitif.

Ce que l'on sait, c'est qu'elle daterait du XVIe siècle et qu'elle fut restaurée en 1728. Comme nous montre cette carte postale, elle était autrefois surmontée d'un clocheton.

 

 

Les armoiries des Trazegnies-Lalaing prouvent des travaux au XVIIe siècle. Le marquis Gillion-Othon 1er de Trazegnies, avait épousé Jacqueline de Lalaing.

 

 

Cependant, sur cette pierre, une inscription lapidaire fait remonter sa construction en l'an 1557.

Cette pierre, encastrée dans la muraille pourrait (peut-être) venir d'un lieu autre que cet endroit. Rien ne prouve qu'elle fut créée lors de la construction de la porte charretière. Elle aurait pu être placée  là, à titre décoratif et provenir d'un bâtiment qui fut démoli antérieurement. Aucuns plans antérieur au XVIIè ne sont parvenus jusqu'à nous. Les premières gravures connues, datent du XVIIè siècle.

Sur cette photo datée de 1898, on peut observer son état de vétusté.  A gauche, se situe l'ancienne ferme du château. Les bâtiments de droite, servaient de remise pour les carioles et des grandes portes en fermaient l'accès.

 

Détail de la porte charretière.

 

La porte charretière vue depuis la rue du Château. Elle a perdu son clocheton et une couverture en roofling fut collée pour "protéger", si on peut dire, sa toiture !

 

 Une autre vue de la porte charretière.

 

 Sur cette photographie, on peut encore y voir une partie de l'ancien grillage qui fermait autrefois l'accès au château.

 

 Détail de la voûte de la porte charretière.

 

La porte charretière en 1898. A droite, se situait l'ancienne ferme de la basse-cour du château. De nos jours, cette ferme a perdu son caractère agricole et est devenue une habitation privée.

Fin de l'article.

 

 

Publié dans Porte charretiere

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article